Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 18:32

Profitant d'un petit moment de répit dans mon planning de ministre; je me suis remise, non sans une certaine appréhension, au matage des morts qui marchent. Bon, autant vous dire tout de suite que je n'ai pas du tout été transcendé par les 4 premiers épisodes de cette nouvelle saison...j'ai même pensé lâcher l'affaire, mais j'ai finalement poursuivi jusqu'à l'épisode 7. Le pourquoi du comment ? Un épisode 5 exceptionnel, suivi de deux autres d'aussi bonne facture. Enfin la série a trouvé son rythme, voire même un second souffle. Ceci grâce à des personnages brillants et des dialogues qui semblent un peu bateau sur le moment, mais qui, étant donné le monde apocalyptique que connaissent nos protagonistes, mettent le doigt là où ça fait mal.

Comme du fait de savoir si il est humain de mettre au monde un enfant dans un monde dévasté, où il n'est plus question de se contenter de vivre mais de survivre.

& plus on avance au fil de la saison, plus les caractères des personnages soit évoluent soit se renforcent, et c'est plus ce qui fait la force de The Walking Dead que tout le reste, davantage même que les zombies (ou rôdeurs, appelez les comme vous voulez...)

 

horseandrick.jpg

Hop, j'en profite pour glisser une chtite photo du making of de la saison 1 qui m'a bien fait sourire. Non, vous ne rêvez pas, Blade (le cheval) est bien assis. (& il me rappelle un fidèle destrier que j'ai monté plus jeune, bref...revenons-en à la saison 2...)

 

Le Shane de la télé se rapproche de plus en plus du Shane du Comics, et vous allez adorer le détester. Bien que ce personnage doive être vu comme un salaud fini, prêt à abattre sa grand-mère pour sauver sa peau, j'ai pas mal de sympathie pour celui, grâce à la logique dont il fait preuve. Moins cependant pour cet espèce d'arrivisme vis-à-vis de Lorie, & je ne vous parle même pas du fait qu'il casse désormais du sucre par kilos sur le dos de son meilleur pote, Rick.

Okay, il a un peu aidé Otis à se faire bouffer par les Rôdeurs. Mais sa motivation n'était pas uniquement égoïste, il s'agissait avant tout de sauver Carl. Si le gamin blessé avait été un autre que ce dernier, il m'est avis que Shane aurait ramené Otis avec lui, laissant derrière lui le matériel. Bon, de là à dire qu'il s'agit d'altruisme en fait de laisser quelqu'un se faire éviscérer vif pour sauver la vie d'un autre...faut pas non plus pousser le bouchon, je vous l'accorde.

 

Une que je ne peux toujours pas encadrer, c'est la très Sainte Lorie. Pourrissant Rick parce que celui-ci ne lui avait pas dit que Hershel voulait que leur groupe quitte la ferme mais se gardant bien de lui révéler sa grossesse & ayant même dans l'idée d'avorter. Ce qui nous permet de voir Rick comme un mec qu'on voudrait bien avoir sous le bras en cas de super catastrophe nucléaire faisant muter tous vos voisins en bouffeurs d'hommes ou autres petites cacahuètes moisies de la vie du même acabit. Même si celui-ci a remisé ses étoiles de Shériff au placard, il tente de toujours garder la tête froide, ainsi qu'un comportement social digne de ce nom. Si j'avait été à sa place, il y a longtemps que j'aurais collé une balle entre les yeux glauques de Lorie; mais voilà Rick est Rick, & c'est un mari aimant (pardonnant à sa femme de l'avoir trompé alors que cette *biiiip* se goinfrait son coéquipier !), un père attentionné, un leader tout plein de compassion et j'en passe...

 

A propos de compassion, un personnage que je trouve hallucinant : Hershel. En plein déni de...euh quoi au juste...zombification ambiante ? Selon lui, les morts qui marchent ne sont pas morts mais...malades ! Mondieumondieumondieu . Imaginez un peu les conséquences si cette théorie était vraie : Hop, on trouve un reméde, une petite piquouze à Taty Zombie (malade depuis quelques semaines désormais) et ça repart comme en quarante ! L'odeur en prime...paradoxalement, j'aime bien ce personnage en ce qu'il nous rappelle que les vrais monstres ne sont, non pas les zombies, mais bel et bien les vivants. & puis bon, le fait que les zombies ne soient plus des humains à part entière doive légitimer l'ultraviolence dont peuvent faire preuve les vivants, Hershel le rejette.

 

Un personnage qui gagne en épaisseur : Glenn, & ça fait bien plaisir. Cela nous permet surtout d'avoir des répliques totalement décalées par rapport à la sinistrose générale (parlant du cycle menstruel des filles du groupe avec Dale par exemple) et se retrouvant souvent en proie à de violents dilemmes (il sait que Lorie est enceinte mais celle-ci veut qu'il garde le silence, tout comme il doit se taire sur le fait que la grange soit remplie de zombies !)

 

Mais bon, mon chouchou reste Daryl. Daryl le gros dur à cuire, galopant après Sophia pour la retrouver, quitte à se transpercer lui-même avec une de ses flèches & à gravement déconner du ciboulot en voyant son frangin le houspiller. Daryl, le tueur d'écureuils, traînant sa carcasse avec fierté pour ramener la poupée de la gamine disparue au camp. Mais surtout Daryl, le mec au collier d'oreilles de zombies, cueillant une rose pour réconforter Carol & de lui raconter une légende indienne par rapport à cette fleur dite "Cherokee". Instant magique, rien que pour ça, regardez cette série...vraiment.

 

cherokeerose.jpg

 

D'ailleurs, pépére Dixon s'est-il à peine remis de sa blessure (accidentelle) & de la tentative d'assassinat (accidentelle également) d'Andréa sur sa noble personne; qu'il s'apprête à remonter en selle pour retrouver la fille de Carol...semblant alors être le dernier à croire que la mioche est toujours en vie.

 

VDM.jpg

Se bourrer de cheval, dévaler une falaise, se planter avec une de ses propres flèches, manquer de se faire bouffer par deux Rôdeurs, se faire engueuler par une hallucination, se repéter la gueule de la falaise, rentrer au bercail pour manquer de se faire dézinguer par une gonzesse...Daryl Dixon vient de remporter la palme VDM de l'année !

 

579681-episode_5_rick_daryl_shane.pngNon mais vraiment, comment c'te conne d'Andréa a-t-elle pu me confondre avec un zombie ?!

 

C'est dans l'épisode "Pretty Much Dead Already" que la tension atteint son comble & que le point de non-retour est atteint. Alors que Rick tente de convaincre Hershel de les garder avec lui à la ferme en acceptant de capturer les rôdeurs pour les enfermer (& non les trucider) dans la grange, Shane péte un plomb & ouvre les portes de du bâtiment en quarantaine, faisant feu sur les zombies en sortant. Rick assiste, impuissant, au massacre; alors que Hershel reste hébété par tant de sauvagerie. Les tirs cessent, plus rien ne semble bouger dans la grange, c'est alors que...sort Sophia. Shane, qui avait pourtant pourri les autres pour leur inaction, leur faiblesse dans ce paysage de désolation et de ruine & qui leur avait conseillé de faire comme lui, à savoir shooter tout ce qui remuait en geignant & empestant; ne la ramène pas. Seul Rick s'avance, décidé, pour abréger l'errance morbide de la gosse.

 

sophiathewalker.png

 

Que dire, si ce n'est vivement la suite ?!

Partager cet article

Repost 0
Published by Lady Sweeney - dans The Walking Dead
commenter cet article

commentaires