Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 22:29

Mon planning à peine fixé, le voilà déjà bousculé. Mais j'avais une grosse envie de me visionner un petit épisode ce soir, d'autant plus que je n'avais pas vu celui-ci; c'est donc avec un oeil totalement neuf que je vous offre cette petite review.

 

D'abord, l'ouverture que j'ai adoré : sur une Paris nimbée de brouillard, avec un beau ciel nocturne bleu Tardis (& qui ne se voit pas sur la capture d'écran qui est d'une qualité honteusement médiocre & pour laquelle je vous prie d'accepter mes plus plates excuses...).

EC1.PNG

Puis le plan se resserre sur une rue, plus précisément à l'entrée d'une usine, à laquelle la Maréchaussée chope des gamins qui semblent ne pas devoir se trouver là. Jusqu'à ce que l'un des gendarmes, lanterne à la main tombe sur l'objet de l'enquête qui va suivre...

EC2.PNG

...et au passage, j'adore vraiment très beaucoup le générique, qui est visuellement magnifique !

EC3.PNG

Comme certaines scénes, qui sont photographiquement surréalistes (enfin, à mon sens...mais j'aime bien voir du fantastique un peu partout alors bon...)

EC6.PNG

D'accord, je me calme sur les captures d'écran. Mais j'ai réellement un coup de coeur quant à la mise en scéne de cette série. Certains lui reprocheront certainement cet aspect un peu "américain", cette critique pouvant même être renforcée par l'utilisation de la musique un peu à l'instar de Criminal Minds (mais cela n'engage que moi ! J'aime faire des comparaisons fantasques.); aspect contre lequel je n'ai aucune hostilité. Voire même une sacrée sympathie, les séries françaises manquant à mon goût de force d'impact, à cause de l'exploitation d'une image trop crue & d'une sous-exploitation de la bande sonore (ou de l'utilisation d'une bande son affreuse !). Bref...

 

On apprend que la pauvre madame en train de mariner dans son jus est la cinquiéme victime de "L'étrangleur" & que Paris est en émoi. Le Commissaire Valour (le-monsieur-à-lunettes-bleues-qui-me-fait penser-au-Sherlock-Holmes-à-la-sauce-Robert-Downey-Jr-mais-je-ne-sais-même-pas-pourquoi..) a été appelé sur les lieux & à peine arrivé, engueule Gillardi (cf le sale flic avec une tête de furet) parce que celui-ci lui pollue "sa scéne de crime". Raisonnement anachronique pour un flic du début XX°s., poussé à l'extrême par un Valour qui va jusqu'à faire une reconstitution du moment de la découverte du corps. Démarche qui lui permet de découvrir les premières empreintes de l'étrangleur.

 

C'est à partir de ce moment là que l'on découvre un peu plus l'équipe (ou du moins, la future équipe) des "Experts de Paris". Déjà Marius (qui me fait drôlement penser à Clovis Cornillac, dans les Brigades du Tigre...bref, je m'égare...), qui se désole que l'appareil photo soit cassé & que les empreintes ne puissent ainsi pas être immortalisées mais s'empresse de faire un dessin grandeur nature de celles-ci.

EC8.PNG

 

Puis Perlova, une sorte de chimiste féministe super chieuse; avec laquelle Valour semble jouer un numéro de "Je t'aime, moi non plus."

EC7.PNG

Valour : "& toi, tu deviendra la première femme flic. & pourquoi pas le droit de vote ?"


...

 

Viens ensuite Cassini, qui ne porte pas Valour dans son coeur & que Valour n'apprécie guère plus. Ambiance.

EC5.PNG

Grunt.


Cassini, qui se fera d'ailleurs engueuler par le propriétaire de l'usine, M.Lefranc, parce qu'il salope son beau tapis persan avec ses godasses sales.

 

Voici donc Valour, pourtant paria de la PJ, relégué depuis des mois aux archives, bombardé par Blanchard à la tête de l'enquête avec Gillardi.. En parallèle à cette affaire se greffe une autre enquête, portant sur la disparition d'une comédienne. Personnellement, il m'a semblait que celle-ci déservait très mal l'épisode, voire même l'alourdissait; mais ça a au moins permis de faire la connaissance du petit Martello; à cause duquel j'ai failli me faire pipi dessus de rire, au moment où il voit un cadavre se relever.

EC4.PNG

CQFD

 

Je ne reviendrai pas sur cette intrigue donc. Mais le couple Martello-Marius marche plutôt bien, même si aucun caractère n'a vraiment l'ascendant sur l'autre, ce qui est un peu...fade.

 

Concernant l'affaire Lefranc, elle progresse, tant & si bien que Valour s'apprête à embarquer un suspect (identifié grâce au dessin de l'empreinte fait par Marius) quand Gillardi annonce l'arrestation de l'étrangleur. Blanchard ordonne donc à Valour de stopper l'enquête mais celui-ci persiste à croire qu'il y a un deuxiéme tueur. Il va donc réclamer l'aide du Docteur Kernel, qui la lui refuse; mais la femme de ce dernier, Pauline, accepte de s'occuper de l'autopsie de la victime. Alors que Pauline oeuvre sur la dernière victime, Valour lui demande si elle veut bien procéder avec les autres victimes de l'étrangleur.

EC15.PNG

& croyez-moi ou non, mais de voir un si joli minois s'illuminer devant la proposition de devoir ouvrir 4 autres corps de femmes ayant été étranglées, puis jetées dans la Seine...je trouve ça un peu GLAUQUE.

 

Le suspect initial de Valour est retrouvé mort, Cassini conclut à un suicide mais Valour lui rétorque qu'il s'agit d'un meurtre à cause de l'absence de poudre sur la plaie, qui devrait pourtant résulter d'un tir à bout portant. Pauline va donc examiner le corps, Perlova en profite ainsi pour présenter la nouvelle médecin légiste à Cassini.

EC16.PNG

Cassini : "Attendez: c'est une gamine !"


Cassini, qui est quand même un peu flippé de voir une "gamine" extirper une balle du buffet d'un mec, tout en lui souriant & en le regardant avec ses grands yeux de biche. De son côté, Marius a fait l'analyse de fibres retrouvées dans la cuve, & provenant de...tapisserie.

 

Cassini : " Comme un tapis persan ?"

 

Il a la rancune tenace le Cassini, & n'a manifestement pas digéré la remarque sur la propreté de ses chaussures.

 

Le truc qui m'a tué, c'est les conclusions d'analyse d'un soit-disant alcool rendues par Valour, alcool auquel Cassini n'a pu s'empêcher de goûter...

Cassini

Valour : "...c'est un placebo contre l'impuissance."

 Hahaha, pauvre Cassini !

 

On pourrait penser que la fin est plutôt heureuse pour Valour : Il a résolu l'enquête & est donc sorti du placard des archives, il a désormais sa propre équipe (même si ce "bourrin" de Cassini en fait partie) et son propre espace afin de vraiment pouvoir mettre en application ses analyses scientifiques sur le terrain judiciaire...cependant, tout laisse à penser qu'il y a encore bien des secrets qui pourraient être mis à nu...

 

EC9.PNG

...Mhmh, ça me conforte dans ma comparaison Valour/Sherlock Holmes tout ça...

Repost 0
Published by Lady Sweeney - dans Empreintes Criminelles
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 11:27

...invitation au voyage ! D'abord voyage dans le temps, aux côtés de Nicolas Le Floch, & continuera certainement avec l'équipe d'Empreintes Criminelles. Voyage temporel qui pourra se combiner avec un voyage spatial (non, je ne vous parlerai pas sf...désolé...) car il se pourrait que j'aille faire un petit tour au Canada, afin de suivre les enquêtes de Murdoch. Puisque je suis super fan des uniformes & de crimes plus ou moins vicelards, je me déplacerai simplement de quelques kilométres (enfin, d'une poignée de kilométres quand même) afin de jeter un oeil sur les (més)aventures de Rizzoli & Isles à Boston. & comme j'aime vraiment très beaucoup les séries policières & que je suis un peu chauvine, la boucle sera bouclée avec le retour en France pour Profilage. Tout ceci en continuant de regarder The Walking Dead & en tentant de rattraper mon retard avec Merlin.

 

...bIn c'est pas gagné.

 

 

Repost 0
Published by Lady Sweeney - dans Misson impossible
commenter cet article
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 19:49

Quel pari fou que d'inaugurer ce tout nouveau tout beau blog par un épisode de The Walking Dead, mais que voulez-vous, Lady Sweeney est une warrior, rien ne l'effraie !

Pour ne rien vous cacher, j'attendais cette saison avec impatience, car cette série me plaît beaucoup. C'est gore, dégueu', pas trop intello...c'est bien quoi. Cependant, les détails concernant celle-ci ont subi les affres du temps dans mon petit cerveau qui est source de frustration pour la nature (qui, dit-on, déteste le vide...), tant & si bien que j'avais oublié les 3/4 des informations essentielles au moment où j'ai cliqué sur le bouton "play" de la vidéo. Bref, un petit revisionnage de la saison 1 s'impose (& des petits billets sur ce blog à propos de celle-ci aussi, encore faudra-t-il que je trouve le temps nécessaire...tsaaaa.)

 

La vidéo est lancée, petit rappel sur la première saison (ce qui n'est pas fonciérement mauvais quand on a une mémoire aussi performante que la mienne.) On retrouve notre petit groupe sur le départ d'Atlanta, & à peine au bout de quelques minutes (que dis-je ? Secondes !), me voilà en train de glousser devant mon écran. La cause de mon émoustillement (oh, ça existe vraiment ce mot ?) : Daryl en mode biker.

 

ohwait.PNG

Oh wait...ça me rappelle quelque chose...

judas.PNG

...Judaaaaas !

 

Bref. (comme dirait Pépin.) Je m'égare. Notre petite troupe doit donc parcourir 200km pour tenter de mettre un tant soit peu leurs miches à l'abri à Fort Benning. Le paysage est plutôt monotone, c'est-à-dire désespérement chaotique. Mais la vue de carcasses de bagnoles n'empêchent pas Lorie & Rick de se tailler un fou rire en se remémorant leur voyage au grand Canyon, et notamment les petits vomis de bébé Carl. Moment totalement incongrue dans ce théâtre post-apocalyptique & pourtant si...humain. Bien sûr, comme ce serait super chiant que nos héros tracent leur route sans rencontrer de pépin, la caravane de Dale tombe en rade en plein milieu d'une autoroute surchargée de voitures abandonnées (...de surcroit pleines de cadavres.)

 

Remercions Lorie (que décidément, je ne peux pas encadrer, ni dans le comic ni dans l'adaptation...), pour une petite touche d'optimisme & de gaieté quand tous les autres parlent de fouiner dans les véhicules pour trouver de l'eau & de la bouffe : "C'est un charnier." Oh, sans déconner poulette ? Vous êtes les seuls survivants à des kilométres à la ronde & madame fait la fine gueule & plombe l'ambiance. Faisant fi de la magnifique remarque de Madame Rick, tout le monde part fouiller dans les bagnoles. Shane retrouve une deuxiéme jeunesse en découvrant un camion plein de bombones d'eau, sous l'oeil amusé de Glenn & alors que tout va bien dans le meilleur des mondes zombifiés, notre Rick voit apparaître un, puis deux & enfin pléthore de Rôdeurs dans la lunette de son fusil.

 

Rick "Oh, Christ." (t'inquiéte pas pépére, on le retrouve plus tard JC...)

 

geuuuheuu.PNG

"...demain aprés-midi, grande migration de zombies à prévoir sur le quart nord-est du pays. Prévoyez quelques armes contendantes ou à feu. Néanmoins, radio Atlanta vous déconseille vivement de sortir de chez vous..."

 

Nos survivants font plutôt profil bas & se réfugient sous les véhicules, attendant que la situation se tasse. T-Dog ne trouve rien de mieux à faire que de s'entailler le bras & de faire couler le bon vieux raisin des familles. Autant jeter un steak dans un aquarium remplie de requins. Grande fut ma déception en constatant toutefois que les morts-vivants ne se jettaient pas sur lui; je croyais pourtant que ceux-ci avaient un flair surdéveloppé. Mister Boulette saignante est sauvé par un Daryl implacable (qui décidément, me plaît de plus en plus...) & qui s'empresse de planquer la bonne chair fraîche de ce dernier (ainsi que la sienne) sous des gus en état de décomposition avancée. The Walking Dead, l'ami de votre petit-déjeuner !

Malheureusement, 2 rôdeurs s'en prennent à la petite Sophia, sous les yeux impuissants de Carol (notons l'intervention courageuse de Lorie, qui a consisté à plaquer sa main sur la bouche de la mére voyant sa progéniture en danger afin d'empêcher celle-ci de pousser les hauts cris...waaaaah...quelle femme !  ). Of course, Rick part à la poursuite de la gamine & des vilains qui veulent la bouffer, qui pérégrinent dans la forêt. (quitte à bouffer une morveuse, autant le faire à la fraîche, tranquilles, prés d'un ruisseau chantant, à l'ombre des arb...quoi non ?) Le souci, c'est que durant le moment où Rick zigouille les vivariums d'asticots sur pattes, la gamine prend la tangente.

Résumé de la situation : bloqués sur une autoroute, avec un véhicule en panne & une mioche portée disparue. Ambiance.

Notons le passage charmant de la dissection d'un rôdeur afin de déterminer, si oui ou non, il avait pu bouffer Sophia. Autopsie réalisée de main de maître par Daryl, sous le regard dégoûté de Rick. La nuit tombe & malgré les talents de pisteur de Daryl (qui, je mets ma main à couper, a dû être scout dans sa jeunesse...imaginez-le avec l'uniforme, yekyek...), la fillette reste introuvable. Les reproches de Carol à l'égard du pauvre Rick pleuvent, sous le nez d'une Lorie qui reste muette (mais défends ton homme, grognaaaaasse !)

Le lendemain matin, le groupe se mobilise pour retrouver Sophia, Andréa pique sa crise existencielle en blâmant Dale de ne pas l'avoir laissée se suicider, Shane envoie bouler le pauvre Carl qui pige pas que le flic est frustré de ne plus pouvoir se taper sa mère...en gros, ça sent le clash.

 

& là, gros frissons. Des cloches sonnent. Genre des cloches pour les vêpres ou la messe quoi. Alors tout de suite, ils pensent que c'est Sophia qui essaie de les appeler. Gné. Perso, je n'irais pas. Ces cloches (surtout dans le climat actuel), ça me fait un peu penser à la sonnerie du midi pour la cantoche. Le bruit émane d'une charmante petite église blanche; mais déjà un détail alarme Shane "Il n'y a pas de clocher." Qu'importe, la troupe se précipite dans l'église, & trouve...

 

hiiiik.PNG

Hiiiiiiik ! 

 

Petit bain d'hémoglobine sous le regard du Christ perché sur sa croix. Puis Loris & Shane partent s'engueuler dehors à propos du départ de ce dernier & de leur relation. Conversation bien-sûr entendue par Andréa, qui fout la pression à Shane pour qu'il l'emmène avec lui. Pendant ce temps, Carol fait une petite prière, pensant tout naturellement que la disparition de Sophia est une punition divine en réponse à son désir d'avoir voulu que Ed meurt. Enjoy ! Le groupe se sépare; Rick, Shane & Carl restent afin de pouvoir ramener Sophia. Rick en profite d'ailleurs pour se taper une bavette avec Jésus, qui ne lui répond évidemment pas.

 

boulotdemerde.PNG

VDM : Allégorie.

 

Scéne surréaliste avec le reste du groupe, Lorie prend enfin la défense de son mari ! (Bin c'est pas trop tôt.)

L'épisode se finit presque (oui, presque...) sur une note positive & tendre, quand les 2 flics & Carl se retrouvent face à un cerf (ou un daim...une grosse bête quoi !) dans la forêt; & la bestiole ne bouge pas. Quel bonheur que de voir les hommes attendris devant l'émerveillement du gosse...jusqu'à ce que celui-ci s'écroule en même temps que l'animal, & qu'une détonation déchire le silence de la forêt...

 

Bizarrement, j'étais contente de retrouver cette série mais j'ai été déçue par cet épisode. Un peu mou, avec de nombreux temps morts au niveau de la narration (arf, ces interminables moments dans l'église.) & puis (surtout) personne n'est mort. Le point positif, c'est que la fin de l'épisode laisse entrevoir un sérieux rapprochement avec le comic. & ça, c'est une good news. Parce que ce qui va se passer dans les épisodes suivants, ça va être du lourd ! (sauf si on tombe dans le mélo, c'est ma seule crainte...)

 

J'espère que ce petit...hum....billet n'est pas trop mauvais. Il faut que je m'habitue à nouveau à ce genre de review & que j'affine, mais je suis sûre que ça va bientôt prendre de la gueule !

Repost 0
Published by Lady Sweeney - dans The Walking Dead
commenter cet article